Lutte contre les plantes invasives

Le Centre de Formation TEM Broye a organisé en juin dernier un après-midi consacré à l’arrachage de plantes invasives.

Verge d’or du Canada, berce du Caucase, impatience ou renouée du Japon, toutes ces plantes favorisent l’érosion des berges de la Broye , nuisent à la croissance des plantes indigènes et sont des menaces mortelles pour les chenilles.

Diverses personnes étaient présentes, dont Madame Luciane Lapierre, biologiste au WWF. Messieurs Yannick Bersier et Olivier Renevey, membres du Réseau de compensation écologique de Cugy, Fétigny et Les Montets ont tenu à remercier les jeunes de leur travail : “Cela fait déjà 4 ans qu’ils viennent à plusieurs reprises nettoyer les berges” .

Même si l’arrachage des plantes invasives n’est qu’une petite goutte d’eau dans un  immense océan, les résultats sont tout de même impressionnants :

“J’estime qu’aux endroits où nous avons arraché les plantes invasives, le 60% ne repoussera plus l’année suivante, et après 2 ou 3 ans, plus que 10%”, précisait Emmanuel Convers, maître socio-professionnel de la Fondation qui a organisé cette journée.

Le Journal Le Républicain était présent pour couvrir l’événement et a consacré un article dans son édition du 14 juin 2018.