Le FIFDH accueille Fernand Melgar et son film A l’école des Philosophes

Activistes, artistes, chercheurs/euses et innovateurs/rices du monde entier avaient rendez-vous du 9 au 18 mars dernier à l’occasion du 16ème Festival du film et forum international sur les droits humains. Durant dix jours, le Festival a proposé des débats internationaux, des événements exceptionnels et le meilleur du cinéma international consacré aux droits humains.

Cette année, le Festival célébrait l’action des défenseur/es des droits humains, s’interrogerait sur le rôle et l’influence des technologies numériques sur la démocratie ou les conflits armés et réfléchissait aux différentes manières de rendre la justice.

Le film de Fernand Melgar a été à l’honneur dimanche 11 mars, suivi d’une discussion autour de l’Ecole des Philosophes : une école pour tous ?

Cédric Blanc et Fernand Melgar étaient accompagnés des protagonistes du films et parents, Laurence Despond, et Abderrahim Ibram, ainsi que Adeline Schopfer, protagoniste du film et institutrice à l’école de la Rue des Philosophes.

La discussion était animée par Elisabeth Logean, journaliste et productrice de l’émission “Mise au point” sur la RTS.

D’autres informations et photos sont disponibles sur le site du FIFDH en cliquant ici.

Le film a obtenu le premier prix du Jury Hors Les Murs décerné par les détenus de la Brenaz.

Je suis très touché par cette récompense décernée par les détenus de la Brenaz que nous avons rencontrés en prison pour leur présenter le film et débattre avec eux. Des personnes jugées deviennent elles-mêmes juges : on inverse les regards, on ouvre un lieu d’échange et chacun peut reprendre confiance en ses capacités critiques. Le cinéma a la particularité de rassembler et de pousser les murs ! (Fernand Melgar)

Les détenus ont eux-même fabriqué leur prix (magnifique !) dans leur atelier et ont nous ont adressé ce message :

“Ce film est de notre point de vue un formidable message d’espoir. Nous avons été touchés par l’amour inconditionnel de ces parents envers leurs enfants et émus par le dévouement des éducateurs. C’est un beau témoignage sur la persévérance et la patience! Nous sommes fiers de pouvoir remettre ce prix à M. Melgar, aux enfants et à leurs parents ainsi qu’aux enseignantes.”