A l’école des Philosophes à travers le regard des élèves

Quelque 2’000 élèves entre 10 et 20 ans ont déjà visionné le film en Suisse romande.

Les retours sont unanimement positifs, tant chez les élèves que chez les enseignant·e·s. L’humanité des propos des élèves lors des échanges avec le réalisateur est régulièrement soulignée par les enseignant·e·s.

J’étais un peu tendue à l’idée de la thématique. En réalité, le film était magnifique et j’ai trouvé les échanges avec Fernand Melgar très riches.”
Excellents retours des élèves !
Et possibilité d’utiliser immédiatement la thématique en classe, par exemple en argumentation.

Sabrina, enseignante

Projection devant 200 élèves de 10 à 12 ans.
A chaque progrès de Kenza, Louis, Albiana, Chloé ou Léon, les élèves applaudissaient et chaque comptine était reprise en chœur par tous.
Lors de l’échange, j’ai leur demandé si les enfants du film étaient vraiment différents d’eux, ils ont tous crié “Non!”

Fernand Melgar, réalisateur

Fiche pédagogique e-media

Pistes d’exploitation du film en lien avec les plans d’étude.

RTS Découverte

Emissions RTS en lien avec la problématique du handicap à l’école.

Guide échange réalisateur

Questions pour animer l’échange avec le réalisateur (thème, tournage, éthique).

Projections scolaires
pour les élèves ou le corps enseignant

Thématisez la question du handicap avec un intervenant à l’issue de la projection :

Adeline Schopfer, protagoniste du film, enseignante en école spécialisée et en école inclusive;

Cédric Blanc, directeur de la fondation de Verdeil et initiateur du film;

Fernand Melgar, réalisateur, a fréquenté une classe de la fondation de Verdeil durant plus d’un an.

Conditions
Date et cinéma à votre convenance, maximum frs 10.- par spectateur, défraiement intervenants frs 300.- maximum (si souhaité).

Grâce à ce documentaire, les élèves découvrent le handicap de l’intérieur, avec humour et tendresse. Le film suit cinq enfants en situation de handicap plus ou moins profond durant leur première année en école spécialisée. Nous suivons leurs progrès dans les apprentissages alors que rien ne semblait possible. Ce film permet de travailler sur les notions d’école inclusive et d’école spécialisée, les deux étant souvent fréquentées en parallèle par les jeunes en situation de handicap. Les notions d’empathie, de difficulté et de réussite sont aussi au centre du film. Les questions d’éthique pourront aussi être abordées. Par ailleurs, l’esthétique du film offre d’intéressantes pistes de réflexion.

© 2018 cinec